A propos de Véculture

Mon blog, Véculture, se veut un blog sans grande prétention interrogeant le vécu d’un point de vue culturaliste.

Mis en place sur les ruines de l’ambition d’une thèse en études culturelles – et transition vers une future thèse traitant des nouveaux usages politisés du patrimoine via le numérique – , il se veut l’élément d’une tentative de recherche alternative prenant le tournant de l’appropriation de l’approche scientifique par et pour ceux qui sont les sujets de la recherche.
Sur ce point, Véculture se veut être une première brique d’un dispositif que j’espère étoffer.

Mais ce blog correspond également au besoin de rassembler des réflexions, des notes, des comptes-rendus sur la pratique professionnelle de #museogeek. J’avoue un peu aussi qu’il est l’outil qui tentera de me faire passer du côté nerd de la force, si le temps m’en laisse le loisir.

Vous pourrez également retrouver mes chroniques sur des visites ou spectacles vivants sur le blog Carpewebem.

Publicités

3 Commentaires

  1. Pingback: Políticas culturales locales y europeas en los proyectos digitales « Rafael Mandujano Ortiz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s